RELIURE DESCHAMPS

Entre tradition et moderniité



Héritière d’une expérience ancestrale, la reliure Deschamps vous accueille en plein centre de Nîmes,  entre tradition et modernité.


« J’ai d’abord travaillé pour aider mon père et j’ai pris goût au métier de relieur. Ensuite, j’ai formé mon épouse Géraldine », explique Claude Deschamps devant une presse au bois patiné par les ans. Cette boutique de relieur a été créée en 1855 sous le Second Empire. Le père de Claude l’a rachetée, il y a cinquante ans. C’était en 1968 ! A l’époque, elle était installée sur le boulevard Gambetta. « Nous avons déménagé dans la Grand’rue, il y a tout juste vingt ans », poursuit-il.
L’école des Beaux-arts se reflète dans la vitrine où se côtoient vieux bouquins et tableaux modernes. Avec sa devanture verte, le magasin de reliure a du charme. A tel point que l’on a envie de franchir le seuil. A l’intérieur, devant la presse plus que centenaire flotte une douce odeur de papier. Les « clacs » « clacs » de la machine à trancher résonnent. Dans des casiers en bois, des fleurons en fer et en bronze, alignés tout à côté des polices de caractère, renvoient à une atmosphère du passé. « Je redonne vie à de vieux livres » explique l’artisan. "J’ai récemment restauré un incunable (livre imprimé avant 1500), indique l’artisan en sortant d’une bibliothèque une trilogie du Seigneur des anneaux, relié cuir et feuilleté d’or." Une merveille ! Reliure en tissu ou en cuir, dorure à l’or fin, dos à coins en chagrin… autant de techniques que maîtrisent Claude et Géraldine. La boutique n’est pas que tournée vers le passé. Des particuliers viennent, par exemple, faire relier la revue Toros. L’hebdomadaire « Le Réveil du Midi » figure aussi parmi les clients tout comme l’armée, des notaires et des collectivités locales. La Patrouille de France a aussi fait, ici, réaliser ses badges pour ses parrains célèbres : Michel Drucker, Ophélie Winter, Adriana Karambeu… « Nous proposons, également, à nos clients de personnaliser la toile et le papier de leurs albums photos », signale Géraldine Deschamps en montrant la nouvelle collection « automne-hiver » de papiers marbrés à la cuve qu’elle vient de terminer. « Chaque feuille est unique », précise-t-elle. Le magasin en plus des livres présente des expositions. Souvent, les tableaux joliment parsemés de rouge et blanc de Géraldine (aussi artiste) éclairent la boutique. Posés sur un bureau verni de jolis carnets en toile Denim témoignent d’une autre facette de ce métier de relieur tout en tradition et modernité.


(1) Jusqu’au 30 octobre la reliure Deschamps accueille une exposition de Serge Gonzalez


Pratique :


13 Grand’rue 30000 Nîmes


www.reliure-deschamps.com


Facebook

Partager sur

Toutes les actualités >>

Ce site à été réalisé avec ADAPT~EASY 3.5
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.D'accord