SURYA'S GARDEN

L'art de la broderie indienne

Beauté des textiles, couleurs chatoyantes …. dans une boutique de la rue du Chapitre, une jeune femme indienne fait revivre un art ancien et propose des pièces de broderie faites à la main.


Enveloppée dans un sari, orné de dragons rouges, Laxmi Naik Duclos brode un motif géométrique qu’elle va ensuite appliquer sur un coussin. « Dans son travail, elle restitue des gestes oubliés », explique Jan Duclos son mari. « Je suis originaire d’une tribu nomade de la région de Hampi où la broderie est un art en péril », poursuit Laxmi. Dans cette communauté en déclin, prise dans l’étau de la société moderne, il ne restait plus que quelques brodeuses, détentrice d’un art oublié. 
Ce déclin la jeune indienne ne l’a pas accepté.  Elle s’est levée pour fonder en 2002 « Le jardin de Surya ». Un atelier basé sur le commerce équitable qui forme des apprenties brodeuses et leur fournit fils, dessins et des motifs de broderie traditionnels. Après avoir débuté modestement avec huit aiguilleuses, le centre emploie aujourd’hui plus de 80 brodeuses. Chacune reçoit un salaire et un accès aux soins gratuits. « La coopérative  permet d’assurer le bien-être des femmes et des enfants de son ethnie et à fait revivre l’art de la broderie traditionnelle », résume Jan Duclos. Ce botaniste français, travaillait, en face des cabanes abritant les ateliers de broderie des Jardins de Surya. Pour le compte de l’Unesco, il assurait la protection des savoirs oubliés et effectuait des recherches sur les fils textiles anciens. Il a aussi créé, sur les berges de la rivière, un jardin botanique comprenant plus de 300 espèces d’arbres dont des essences protégées comme le teck, le bois de rose, le paduk ou le santal. C’est dans ce jardin que Jan et Laxmi se sont rencontrés. Ils se sont mariés et quelques années plus tard et ont eu trois enfants (deux sont décédés à l’âge de quatre ans).
« C’est pour assurer l’éducation de notre fils que nous avons décidé de rentrer en France », explique le couple. « Nous avons choisi Nîmes parce que cette ville est belle… elle nous a plu tout de suite », assure Jan avant d’ajouter « ensuite nous avons cherché un local pour installer une boutique de broderie. C’était notre projet commun ».
Laxmi et Jan  ont ainsi ouvert, dans la rue du Chapitre, une boutique de broderie traditionnelle indienne.  Enveloppée dans un joli sari, Laxmi brode une nouvelle pièce selon la technique des brodeuses de sa tribu. De petits miroirs foisonnent au milieu de couleurs vives. « Toutes les broderies Banjara sont conçues pour un style de vie nomade », explique-t-elle tout en brodant.  La pièce sera ensuite cousue sur un coussin, une pochette ou un vêtement.  Tout est fait à la main à partir de motifs traditionnels avec de la soie sauvage, du lin filé et tissé et des teintures végétales.  « J’envisage de donner des cours de broderie », glisse-t-elle. Dans sa nouvelle boutique nîmoise, elle n’oublie pas sa tribu des Banjara et ses amies brodeuses. Une partie des bénéfices réalisée dans la boutique nîmoise « Surya’s Garden » leur est en effet reversée.


Pratique
11 bis rue du Chapitre, Nîmes
Tel. 07 69 42 89 66
Site Internet
Facebook


 


 

Partager sur

Toutes les actualités >>

Ce site à été réalisé avec ADAPT~EASY 3.5
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.D'accord