En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusD'accord
Accès commerçant Adhésion commerçant

L'ART DE L'ONGLEDe la couleur aux bouts des doigts

Vous avez envie d’avoir de belles mains et de jolis pieds pour votre prochaine soirée ? Vous en avez marre de cacher vos ongles rongés ? Voilà une bonne adresse pour vous : L’Art de l’Ongle. C’est au 3 rue Fresque à Nîmes.

Dans un salon aux allures de boudoir, feutré et cozy, Corinne David, une prothésiste ongulaire expérimentée vous fera des doigts de fée.
« Au départ, rien ne prédestinait à ce métier », glisse Corinne dans un éclatant sourire. Cette passionnée de beauté a longtemps tenu un commerce de restauration rapide à la Coupole des Halles. « Une de mes clientes de l’époque insistait pour que je suive une formation de prothésiste ongulaire…c’est comme ça que tout a commencé », dit-elle avant d’ajouter : « C’est un vrai métier, il y a des règles à respecter ». Bien avant le Covid, utiliser le gel hydroalcoolique et désinfecter limes et autres outils dans un stérilisateur à UV étaient la règle.
«Je ne m’éparpille pas, je ne fais que de l’ongle et je travaille à l’ancienne avec une lime et non une ponçeuse… », insiste la prothésiste qui doit prendre en compte la morphologie des mains et de la nature de l’ongle de chacune de ses clientes. Elle va choisir la méthode la mieux adaptée  afin de renforcer l’ongle avec un produit, voire de le décorer dans un but esthétique.
En ce début de matinée, Corinne accueille sa première cliente. Une collégienne de 12 ans, accompagnée par sa quadra de maman. La jeune fille sait ce  qu’elle veut…sur ses ongles : « Un vernis semi permanent orange néon flashy ». Une couleur pas banale mais la maman donne son accord. Il m’arrive aussi de poser des paillettes.
Un rendez-vous plus tard, c’est au tour d’une lycéenne de terminale de s’asseoir dans le fauteuil. Elle a 17ans ans et ressemble à la chanteuse Angèle. « Je souhaiterais avoir des ongles plus longs », glisse-t-elle un peu timidement. La styliste choisira en fonction de la forme de l’ongle de sa cliente, une « capsule » ou un papier autocollant, appelé « chablon », qui servira de support lors du modelage.
Le vrai défi de Corinne consiste souvent à s’attaquer à des ongles rongés. Toutes les tranches d’âge sont là concernées.  « C’est un vrai travail de reconstruction… tout va dépendre de la rapidité de la repousse des ongles mais en trois ou quatre remplissages, la personne retrouvera la longueur idéale de son ongle».
La dernière cliente, une pimpante mamie ne cache pas son âge : 95 ans. Cette fidèle cliente ne change pas ses habitudes. Ce sera un vernis couleur blanche nacre sur ses ongles naturels.
Si vous avez besoin d’un conseil ? Corinne vous accueille avec son accent du Sud et son sourire pour répondre à vos attentes et vous expliquer sa façon de travailler.
                                                                                                        
                                                                                         Michel Pelamourgues


Pratique
3 rue Fresque
Tel.  06 65 62 32 38
Ouverture : lundi  au vendredi de 9h/19h ; samedi sur rendez-vous
Facebook
Instagram


 


 

Voir la fiche du commerçant

PARTAGER :

Retourner en haut de la page